Suite à des études de musique, de philosophie et de cinéma, Xavier Baert  devient réalisateur. Depuis 1999, il réalise des films essentiellement sur support argentique, en particulier Fantôme (2002) et Empreinte (2004). Ses films sont principalement marqués de l’empreinte d’un corps fantasmé, dansant, désirable et par le travail sur la nudité. Sa pratique évolue de film en film, et combine différents traitements formels dans une quête inlassable du sublime. Xavier Baert est accueilli en 2008-2009 au Centre National de la Danse où il intervient au sein d’une collaboration artistique et pédagogique avec le chorégraphe Alban Richard. Il est également chargé de programmes à la Cinémathèque de la Danse et membre du laboratoire cinématographique l’Etna.